Comédie-farce de Molière en trois actes en prose
représentée pour la première fois le 6 août 1666 au Théâtre du Palais-Royal. Molière, lui-même malade au moment où il l'écrit, illustre ici son mépris pour la médecine de son époque.

SGANARELLE : mari de Martine, (joué par Thierry BONTEMPS)
MARTINE : femme de Sganarelle, (jouée par Sylvie MARIE)
M. ROBERT : voisin de Sganarelle , (joué par Christophe)
VALÈRE : domestique de Géronte, (joué par Louis RUBINSZTAJN)
LUCAS : mari de Jacqueline, (joué par Christian BINET)
GÉRONTE : père de Lucinde, (joué par Jacques TOURNEUR)
JACQUELINE : nourrice chez Géronte et femme de Lucas, (joué par Marie-Thérèse)
LUCINDE : fille de Géronte, (jouée par Josée MILON)
LÉANDRE : amant de Lucinde, (joué par Christophe)
THIBAUT : père de Perrin, (joué par Christian)
PERRIN : fils de Thibaut, paysan. (jouée par Léa RUBINSZTAJN)

Après une scène de ménage avec son épouse Martine, le héros Sganarelle se débat contre son implacable destin: Martine, pour se venger de son époux qui la frappe, le fait passer pour un médecin auprès de deux serviteurs (Lucas et Valère). Ces derniers vont voir Sganarelle dans l'intention de guérir Lucinde (la fille de leur maître), mystérieusement devenue muette. Pour lui faire entendre raison, les deux serviteurs se croient obligés d'employer les grands moyens (obligation recommandée par la rusée Martine). Ce quiproquo donne lieu à une bagarre de commedia dell'arte. Battu et frappé, Sganarelle accepte de tenir lieu de Médecin auprès de Lucinde.

On découvre que Lucinde est moins malade qu'elle n'y paraît : son mutisme est en réalité un prétexte pour continuer à voir son Léandre. Pendant ce temps, Sganarelle joue brillamment son nouveau rôle de médecin, faisant valoir sa science à grands renforts de belles paroles. Comme médecin improvisé il manifeste le même charlatanisme, la même vénalité et la même indifférence pour la vie des malades que ses confrères de l'époque. Il profite aussi de sa position de médecin dans la maison de Géronte pour séduire grossièrement Jacqueline, ce qui n'est pas pour plaire à Lucas.

Léandre, qui a sollicité l'aide de Sganarelle pour pouvoir approcher Lucinde, se déguise à son tour en médecin. Il s'enfuit ensuite avec Lucinde. La fin de la pièce est typique de Molière : Léandre épouse Lucinde et Sganarelle, qui a échappé de peu à la pendaison pour avoir aidé Léandre, devient finalement médecin de profession.

Mis à jour (Vendredi, 28 Janvier 2011 10:44)